Le Débat Motard : Chauffer sa Moto avant de partir, la nouvelle tendance qui divise les motards !

comment bien faire chauffer sa moto ?

Se préparer à envoyer du gros gaz sur ta bécane, c’est souvent l’occasion de la laisser chauffer un peu avant de décoller. Mais mec, est-ce que vraiment ça garde ta monture au top de sa forme ? On s’est posé la question pour voir ce qui se trame. Et tu vas voir, la réponse, c’est pas celle à laquelle tu t’attends !

Tu sais, c’est un peu comme quand on te lance une vanne dès le matin avant que t’aies eu ta dose de café, ça passe pas trop crème… Eh bien, nos bécanes, c’est peut-être pareil, non ? Alors ouais, c’est pas idiot de laisser monter la température avant de se tirer. Beaucoup d’entre nous font ça, en se disant que c’est mieux pour limiter l’usure du moteur. C’est pas faux, mais bon, c’est peut-être pas aussi crucial qu’on l’imagine !

Alors ouais, mais attends, pas si vite !
On a pris la température auprès des pros de la mécanique moto pour te donner le tuyau. Et mec, autant partir poignée dans l’angle juste après avoir démarré ton bébé, c’est pas top – on a tous un Kevin dans nos potes qui fait ça non ?! – autant laisser tourner le moteur pendant des plombes en béquille, c’est pas non plus le bon plan !

« Laisser tourner son moteur à l’arrêt trop longtemps, c’est pas l’idéal, tout simplement parce qu’une moto, ça doit rouler ! Et ça refroidit en roulant, c’est con mais c’est comme ça !»

Laisser tourner son moteur à l’arrêt trop longtemps, c’est pas l’idéal, tout simplement parce qu’une moto, c’est fait pour tracer sa route ! Sans le vent qui rafraîchit normalement les parties exposées, la chaleur monte de manière inégale dans le moteur. Tu te retrouves avec le haut moteur en surchauffe pendant que le reste peine à chauffer. Et ouais, ça fout en l’air la dilatation, la lubrification, tout le bouzin va souffrir !

motard qui fait chauffer sa moto

Alors, comment bien prendre soin de ta monture avant de partir ? Attends de voir, c’est assez simple. Et le top du top, c’est que ça s’intègre bien dans ta routine matinale, même quand t’es à la bourre !

  1. Prépare-toi comme d’hab’ – enfile ton blouson, ton pantalon, tes bottes, tout ton bordel. Prends tes gants et ton casque avec toi.
  2. Sors ta bécane du garage ou d’où que tu la ranges, puis démarre-la.
  3. Prends le temps de mettre ton casque et tes gants comme il faut.
  4. Et c’est parti, en route !
  5. Mais attends, c’est pas fini pour autant ! Ce temps de chauffe aura étable la bonne pression d’huile, chauffé juste ce qu’il faut le moteur et enduit la mécanique de lubrifiant. Mais le truc crucial, c’est de rouler cool les premiers kilomètres, pas la peine de jouer les pilotes de course tout de suite, hein mon Kevin ?!

Et ouais, ça vaut aussi pour tes pneus, qui vont gentiment monter en température pour t’assurer une adhérence au top, sans risque de glissade surprise. Ça te laisse aussi le temps de t’acclimater aux conditions de la route du jour. Et ensuite ça sera que du bonheur !

Une fois que le moteur affiche la bonne température, c’est le moment, tu peux vraiment donner du gaz (en respectant les limites bien sûr) et exploiter tout le potentiel de ton bolide (même si tu roules en MT-125). Enfin, on parle bien sûr de conduite sur route, pas de faire des trucs de ouf !

Juste une p’tite précision : ces conseils, c’est pour la plupart des bécanes modernes, mais bon, y’a toujours des exceptions. Les vieilles bécanes de plus de trente piges ou les deux-temps, c’est un autre délire. Chaque époque sa routine 😉

Et toi c’est quoi ta routine quand tu démarres ta moto ? Des trucs à partager à la communauté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.